Les petits pas, le pouvoir des petits riens !

« Le succès est la somme de petits efforts, répétés jour après jour »

Leo Robert Collier

 

L’une de mes approches favorites en conduite du changement et transfrormation est la philosophie des petits pas. Mais alors savez-vous en quoi cette philosophie? En quoi est-elle intéressante notamment en temps de crise ?

L’origine des petits pas 

Parlant d’abord, un peu d’histoire. La philosophie des petits pas fait partie d’une discipline que l’on appelle l’Amélioration continue. Elle est apparue sur une grande échelle au lendemain de la deuxième guerre mondiale dans un japon très largement défiguré( donc en pleine crise économique post guerre) . En japonais cette approche porte le nom de Kaizen. Ceux sont 2 idéogrammes chinois : Kai pour changement & zen pour Bon. Cela a été traduit par l’Amélioration Continue.

Les vertues du Kaizen (Amélioration Continue) sont nombreuses.

  • Le Kaizen est intemporel. Il a connu un essort important dans l’industrie automobile il ya plus de 70 ans. Il a conquis tous les domaines d’activités. Aujourd’hui on le trouve en industrie, dans l’administration et les services de santés ex les hôpitaux. Par exemple, dans les hôpitaux vous avez probablement, remarqué des marquages au sols (des fils d’Ariane) pour nous aider à circuler dans les dédales d’un hôpital.On appelle ça le Visual management. D’ailleurs avec la crise du COVID on a largement eu recours au visual management pour informer, communiquer et inciter à agir selon les picto et autres indications;  Puis le Kaizen a fini par séduire les adeptes du développement personnel. Citant par exemple les coachs qui propose d’atteindre un objectif qu’il s’agisse de perte de poids, de reconversion professionnelle ou d’arrêter de fumer en adoptant les petits pas tant la démarche par sa douceur et progressivité parait être à la portée de tous.

 

  • Les champs d’application du Kaizen sont innombrables. Ils s’appliquent aussi bien en industrie (de Charal à l’horlogerie de luxe chez Rolex) qu’aux hôpitaux en passant par les services mais aussi dans l’entrepreneuriat et le développement personnel. On applique les principes de l’amélioration continue pour créer un nouveau processus de fonctionnement, créer des indicateurs de suivi KPI, analyser les causes d’un problème et  améliorer la satisfaction client par exemple ou  sécuriser un produit ou une activité.

Sur le plan humain on recouvre aux petits pas pour engager un changement profond d’habitude et atteindre des objectifs ambitieux. Je l’applique personnellement dans mon organisation familiale des tâches. J’utilise par exemple le diagramme de Pareto 20/80 pour déterminer quelles sont les 20% de tâches à faire pour obtenir 80% de résultats et une organisation  simple et facile à vivre au quotidien. De même j’utilise la méthode de tri ABC pour déterminer où ranger les objets au bon endroit en fonction de leur nature.Bref ce que l’on peut déployer auprès d’ une entreprise on peut l’appliquer dans un contexte plus personnel. C’est magique, non?

 

  • L’amélioration continue  porte une vision résolument positive et optimiste sur les problèmes défis à résoudre. Sur des enjeux complexes un regard à la fois serein et déterminé est posé. L’objectif est d’améliorer en agissant chaque jour pour apporter collectivement des solutions simples, structurées, mesurables  et durablement impactantes.

 

  • Le kaizen revêt un ensemble de compétences. Certaines procèdent des Hard skills , compétences techniques d’organisation, de calcul,  d’analyses, de résolution de problèmes. D’autres relèvent des Soft skills compétences transversale telles que l’implication, le leadership, la gestion du temps, l’assiduité ou encore la capacité de travailler ensemble et se remettre en question .

 

Les principes du kaizen/Amélioration continue :

lumières flèches amélioration

 

La philosophie Kaizen repose sur de nombreux de principes. Parmi lesquels je vous en cite quatre dans cet article.

  1. L’idée  d’agir petit et de voir grand. L’objectif est de ne pas de se noyer ou de se sentir écraser par l’enjeu du projet que l’on entreprend, mais d’agir pas à pas et d’ajuster au fur et à mesure. C’est de l’incrémentation.
  2. Une démarche tout en humilité. En effet l’esprit duKaizen comporte en son sein les ingrédients clé de l’humilité. L’Amélioration continue fait la part belle au regard neuf et à la remise en question. L’état d’esprit général est simplicité et respect des autres. On se garde par exemple de faire des conclusions hâtives lors d’un diagnostic. « Le syndrome de l’expert » se trouvera malmené, en tout cas c’est l’esprit😉. L’erreur devient l’occasion d’apprendre à créer toujours plus de valeur y compris grâce aux actions correctives. Imaginant que vous avez fait une erreur qui vous a fait perdre du temps. Ex vous rédigez un travail, votre téléphone sonne. Vous répondez et pile à ce moment vous faites une mauvaise manipulation. Vous perdez tout votre travail. Impossible de mettre la main dans les dossiers récents. De cette erreur, vous aurez appris à paramétrer l’enregistrement automatique de votre outil. Une manipulation très simple et à laquelle on n’y pense pas. Il est donc utile de la partager à vos collègues, collaborateurs, amis, etc.  Les erreurs sont non seulement assumées mais transformer en bonnes pratiques et partager pour éviter qu’elles ne se reproduisent ailleurs. L’erreur devient un outil pédagogique processus d’amélioration et de transformation.
  3. C’est une démarche collective et participative. Le kaizen issue d’ une culture japonaise traditionnelle, le collectif est central. Il s’agit donc d’impliquer les équipes, d’engager les collaborateurs d’abord les plus moteurs dans un projet ou dans une démarche d’amélioration. Il est même fréquent d’associer ses partenaires et les parties prenantes de son écosystème pour imaginer des produits et solution co construire. On peut parfois pratiquer le co-engenering en associant deux secteurs d’activités ou deux expertises par exemple en formation ou pour créer un produit industriel. Dans un contexte professionnel on voit très nettement comment le kaizen peut être mis au service d’un management participatif et inclusif pour faire  face à de nouveaux défis telle que la crise actuelle que l’on traverse (mais pas que). En associant différents profils sur un projet, il devient plus facile d’ être créatif et exhaustif. Il est également plus aisé d’échapper à une certaine résistance au changement puisque différents  profils ont contribué à la solution. Dans un contexte plus personnel, cela peut être appliquer à son organisation familiale ou à ses projets personnels. A titre personnel je n’hésite pas à adapter ces principes pour impliquer les membres de ma famille dans une organisation familiale concertée et donc difficilement contestée et il est toujours possible d’ajuster les choses 😉
  4.  Enfin l’amélioration continue est aussi une démarche structurée & constante qui s’exprime à travers différentes approches. Certaines dites réactives et d’autres proactives pour mettre en musique les transformations et les changements pas à pas. Je vous cite pour exemple la méthode PDCA connue sous le nom de nom de la roue de Demming très interessante pour conduire un projet ou créer un service.   L’amélioration continue est une discipline très structurée. Elle s’appui sur des points de contrôle, des outils d’évaluation, des étapes bilans permettant de rectifier le tir plutôt que de foncer tête baissée en quête d’une perfection absolue « Right first Time ».  L’action juste du premier coup n’est pas envisagé comme un prérequis mais comme objectif auquel on aspire.

Des méthodes des plus simples aux plus complexes forment une belle boite à outils bien riche. Mais ça serait trop long de tout détailler ici 😉 Un petit pas à la fois suffis. Quel serait le vôtre ?

👉Si vous ressentez le besoin de vous faire accompagner sur votre stratégie de conduite du changement et ou vous formez vous et vos collaborateurs aux  Soft Skills ou à la résolution de problèmes vous pouvez faire appel une professionnelle de l’efficacité sereine. Voici mon formulaire de contact, ma page LinkedIn, et mon compte Instagram.

👉Vous avez aimé, Commentez, Partagez !