La méthode Marie Kondo ou la vulgarisation des 5 S ?

Quand j’ai entendu parlé de Marie Kondo et de sa méthode, cela m’a paru terriblement familier car il faisait raisonner en moi la méthode des 5S à laquelle j’étais rompue dans le cadre de mon métier. Les 5 S sont des verbes d’action en japonais qu’on a traduit ainsi :

  • Seiri (整理, ranger) : supprimer l’inutile
  • Seiton (整頓, ordre) : situer les choses
  • Seiso (清掃, nettoyage) : (faire) scintiller
  • Seiketsu (清潔, propre) : standardiser les règles
  • Shitsuke (躾, éducation) : suivre et Self (auto) discipline

 

 

 

 

 

Chaque S a un objectif propre :

  • Débarrasser  son lieu de vie et de travail  du superflu
  • Organiser l’espace pour plus d’efficacité et de fluidité
  • Remettre à neuf les lieux et objets par un nettoyage approfondi « à la japonaise »
  • Empêcher l’apparition de la saleté et du désordre par des standards robustes, des habitudes et routines ancrées
  • Encourager les efforts allant dans ce sens : un état d’esprit Kaizen améliorer partout, tout le temps, par tous

L’ensemble des 5S permet de :

  • Améliorer les conditions et la qualité de vie au travail et chez soi.  Qui n’aime pas travailler ou vivre dans un environnement agréable et serein?
  • Epargner son temps et son énergie
  • Sécuriser son environnement et réduire les risques d’accidents domestiques et de travail
  • Améliorer la qualité, l’efficacité étal sérénité
  • Réaliser des économies à travers une meilleure gestion des ressources.

Tri et rangement bureau

 

Effectivement dans les milieux industriels  les 5 S sont un basique de l’organisation et de l’éfficacité. La méthode des.  5 S d’ailleurs partage la même origine japonaise que Marie Kondo la papesse du rangement. Le  Japon à qui l’on doit de nombreuses méthodes d’organisation et la boite à outil du Lean.  Le livre de Marie kondo « la magie du rangement » traite du désencombrement et la réorganisation de la maison en procédant par catégorie. Autrement dit on ne mélangeant pas les torchons et les serviettes, un vieux principe connu de nos grands-mères pleines de bons sens !

Les 5S lieux de travail et lieu de vie :

  1. Supprimer : pour réaliser le 1 S Supprimer et trier Marie kondo met au cœur de sa méthode le critère de ce qui vous procure de la joie. Dans un contexte plus professionnel le critère choisi est davantage l’utilité. Bien que pour l’avoir expérimenté dans certains projets industriels l’humain reste l’humain qu’il soit sur son lieu de travail ou sur son lieu de vie. Autant il est important de se raisonner avec des outils d’organisation pour désencombrer tout en restant modéré dans as démarche pour ne pas produire l’effet inverse.  Combien de fois ai-je entendu dire, de la part de collaborateurs de bonne foi quand il s’agit d’éliminer des objets « oui mais…. Je préfère le garder on ne sait jamais il peut nous être utile ». Je ne saurais pas vous dire exactement, mais une chose est sure trop souvent et pourtant il n’était pas question d’objet affectif.C’est la raison pour laquelle, de mon point de vu, il est tout à fait possible d’adapter les méthodes de l’amélioration continue connues en industrie et plus tard dans les services à la vie quotidienne tels que son habitation
  2. Situer (Une place à chaque chose chaque chose à sa place). Un fondamental avec lequel on ne badine pas si l’on veut éradiquer le bazar d’une part mais aussi ne pas passer son temps à courir après les objets. Si un objet, comme une agrafeuse, ou une clé n’a pas sa place, faites en une. Cela reste valable pour vos souvenirs. Il n’est pas nécessaire de tout jeter ; Placez-les dans une boite et faites-leur une place.
  3. Scintiller : il s’agit d’un nettoyage approfondi. Dans les usines par exemples il s’agit de remettre à neuf une pièce de sorte que l’on puisse lire la référence ou le n° de série. A la maison cela pourrait signifier éliminer les taches de café de votre table.
  4. Standardiser : dans une chaine de production, tous les domaines de travail devraient avoir le même mode opératoire et le même système pour le stockage des outils. Cela permet aux personnes de passer plus facilement entre les postes de travail, de gagner en ergonomie et surtout de garantir la polyvalence inter et intra équipe. Dans la maison, la vaisselle et les équipements de nettoyage doivent être rangés au même endroit afin qu’ils puissent être facilement trouvés. Cela permet aussi d’organiser la répartition des tâches entre les membres de la familles (en intra), et au-delà de mutualiser les services entre parents et voisins(inter).
  5. Suivi et Self discipline : Il est question de maintenir son espace de travail et de vie propre et ordonné dans la durée.  Les choses remises à leur place au fur et mesure permet de maintenir la charge de travail à un niveau raisonnable. Cette étape de suivie est la plus délicate car exigeante de la méthodologie5S. Elle est la garante dès les 4 premiers S précédents. Un poste de travail doit être laissé propre, tout comme à la maison on astique son l’évier après avoir cuisiné. Pour cela rien de mieux que des routines et des règles de vie communes, mais ça c’est un autre sujet 😉